Devenir apprenti
Au CFA

Rencontrez nous

BTP CFA Ile-de-France est présent tout au long de l’année sur de nombreux forums et salons.

Venez également nous découvrir à  l’occasion des JOURNEES PORTES OUVERTES dans nos 7 CFA.

  • Visiter les plateaux techniques et observer en direct le travail réalisé par les apprentis
  • Échanger avec les formateurs et les apprentis
  • S’informer sur l’apprentissage
  • Recevoir des conseils sur le projet professionnel

L’inscription au CFA

  • 1
    Préinscription
    • Remplir en ligne le formulaire de préinscription
  • 2
    Entretien de positionnement
    • Un rendez-vous est planifié avec nos conseillers jeunes et entreprises. Pendant cet entretien nous évaluons votre niveau afin d’adapter votre formation.
  • 3
    Recherche d’une entreprise
    • Vous recherchez une entreprise dans laquelle vous réaliserez votre apprentissage en alternance
  • 4
    Signature du contrat d’apprentissage
    • Suivi des démarches administratives
  • 5
    Début de la formation
    • Vous commencez votre formation au CFA et en entreprise

Début de la formation

Vous recevez un ensemble d’informations concernant la réalisation de votre parcours de formation.

Suivez votre formation

Emploi du temps, évaluations, informations. retrouvez toutes les informations sur notre plateforme Yapréo

Accompagnement handicap

Si vous êtes reconnu travailleur en situation de handicap, vous pouvez entrer en apprentissage quel que soit votre âge, il n’y a pas de limite d’âge. Cela peut être utile si vous souhaitez changer de métier en cours de carrière.

Maître d’apprentissage

Dans l’entreprise, l’apprenti est placé sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage choisi en fonction de ses connaissances professionnelles. Le maître d’apprentissage accompagne l’apprenti tout au long de sa formation pour lui transmettre ses connaissances et savoir-faire.

Qui peut devenir apprenti ?

L’apprentissage est accessible à toute personne âgée de 16 à 29 ans révolus au début du contrat d’apprentissage reconnue apte à l’exercice du métier lors de la visite médicale d’embauche.
Les jeunes âgés d’au moins 15 ans peuvent également souscrire un contrat d’apprentissage s’ils ont accompli la scolarité du collège (de la 6e à la 3e).
Pour les jeunes de moins de 15 ans qui ont accompli la scolarité du collège et qui ont un projet d’apprentissage, il est prévu qu’ils puissent s’inscrire, sous statut scolaire, dans un CFA pour débuter leur formation, s’ils atteignent l’âge de 15 ans avant le terme de l’année civile.

Dans certains cas définis par le législateur, l’entrée en apprentissage au-delà de 29 ans révolus est possible pour :

  • Les travailleurs handicapés
  • Les sportifs de haut niveau
  • Les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise, projet réalisable via l’obtention du titre ou diplôme préparé en apprentissage
  • Les apprentis qui ont eu leur contrat d’apprentissage rompu de manière anticipée pour une cause indépendante de leur volonté ou pour leur inaptitude médical

Comment fonctionne l’apprentissage ?

L’intérêt d’une formation en apprentissage est de bénéficier :

  • D’une formation en alternance qui associe une formation pratique et concrète chez un employeur et des enseignements plus théoriques en lien avec ce qui est fait en entreprise dispensés dans un centre de formation d’apprentis. Un tiers du temps est passé en CFA, les deux autres tiers sont en entreprise.
  • D’un statut de salarié, d’une rémunération (pourcentage du Smic et exonération fiscale) y compris pendant la période de formation théorique au CFA. Les apprentis bénéficient également des mêmes règles applicables aux salariés en matière de santé et sécurité professionnelle.
  • D’un diplôme professionnel, identique à celui préparé sous le statut d’élève, y compris pour les diplômes de l’enseignement supérieur.
    Nos CFA dispensent une formation générale, technologique et pratique. En contact étroit avec le monde professionnel, ils sont le lieu privilégié d’une pédagogie spécifique à l’apprentissage de chaque métier.

Le statut de l’apprenti

  • Un apprenti est considéré comme un jeune travailleur. À ce titre, il bénéficie des dispositions applicables à l’ensemble des salariés de l’entreprise et des dispositions particulières relatives aux jeunes travailleurs.
  • La couverture sociale de l’apprenti est similaire à celle des autres salariés dès 16 ans : affiliation au régime général de la sécurité sociale, congés payés, congés de maternité, droits ouverts à la retraite et aux allocations de chômage, etc.
  • Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail signé entre une personne de 16 à 30 ans et l’entreprise d’accueil. La durée du contrat d’apprentissage est égale à celle du cycle de formation. Elle peut varier entre un et trois ans, selon le diplôme préparé. Elle peut-être de 4 ans pour les apprentis handicapés.
  • Tout au long de sa formation, l’apprenti perçoit un salaire correspondant à un pourcentage du Smic déterminé en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation. Dans le BTP le salaire des apprentis est plus élevé que celui des autres secteurs d’activité. La hausse du SMIC entraîne mécaniquement une augmentation de la rémunération minimale des apprentis.

Le temps de travail de l’apprenti

  • Moins de 18 ans : La durée maximale du travail est de 8 heures par jour et 35 heures par semaine.
  • Plus de 18 ans : La durée de travail journalière est limitée à 10 heures par jour dans la limite de 35 heures par semaine.

L’apprenti peut effectuer des heures supplémentaires dans la limite de 48 heures sur une semaine ou 44 heures en moyenne sur 12 semaines

La rémunération de l’apprenti

En tant qu’apprenti, vous êtes salarié à part entière et touchez donc un salaire en contrepartie du travail effectué en entreprise. Cette rémunération est calculée selon un pourcentage du SMIC ou du salaire minimum conventionnel (SMC), en fonction de votre âge et progresse à chaque nouvelle année d’exécution de votre contrat.

Le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail de type particulier conclu entre un jeune ou son représentant légal et l’entreprise d’accueil. Son objectif est de permettre à un jeune de suivre une formation générale, théorique et pratique, en vue d’acquérir un diplôme d’État (CAP au bac +5) ou un titre à finalité professionnelle inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

La durée du contrat : La durée peut être adaptée pour tenir compte du niveau initial de compétence de l’apprenti.

Les conditions de travail : En tant que salarié vous avez les mêmes droits et les mêmes obligations que les autres salariés de l’entreprise avec laquelle vous avez conclu un contrat d’apprentissage.

Période d’essai et rupture anticipée du contrat : Le contrat d’apprentissage prévoit une période d’essai. Elle correspond aux 45 premiers jours dans l’entreprise. Durant cette période, le contrat pourra être rompu librement par vous-même ou par votre employeur sans avoir à fournir un motif précis, mais vous devrez en informer par écrit le directeur de votre centre de formation.

Passé la période d’essai, le contrat peut être rompu dans l’un des cas suivants :

  • Par l’apprenti qui doit alors saisir le médiateur de l’apprentissage. Il informe ensuite son employeur après un délai minimal de 5 jours calendaire. La rupture du contrat a lieu après un délai minimal de 7 jours calendaire après information de l’employeur.
  • Par l’apprenti qui obtient son diplôme avant le terme fixé initialement à condition d’en informer par écrit son employeur 1 mois à l’avance.
  • Par l’employeur pour faute grave, inaptitude, force majeure et exclusion définitive de l’apprenti du CFA, en respectant la procédure de licenciement pour motif personnel.

Quel suivi médical pendant votre alternance ?

Comme tout salarié, vous bénéficiez d’un suivi médical en tant qu’alternant. L’objectif est de faire le point sur votre état de santé, de vérifier que vous pouvez occuper votre poste sans risque et de vous aider si besoin.

La visite d’information et de prévention

  • Comme tout contrat de travail, au moment de commencer votre apprentissage ou de votre contrat de professionnalisation, il est important de vérifier votre état de santé et de s’assurer que vous êtes apte à suivre les formations pratiques et théoriques et à travailler chez votre employeur en toute sécurité.

L’examen médical d’aptitude

  • Dans certains cas, la visite d’information et de prévention est remplacée par l’examen médical d’aptitude (EMA).

Celui-ci est nécessaire :

  • si vous devez occuper un poste qui présente des risques particuliers pour votre santé ou votre sécurité (risques de chute, présence d’amiante, de rayonnements ionisants…) ou pour celles de vos collègues ;
  • si vous avez moins de 18 ans et que vous devez réaliser des travaux dangereux.

Cet examen est effectué par le médecin du travail. Il peut être réalisé avant votre l’affectation sur le poste et au plus tard dans les deux mois suivant votre embauche.

L’objectif est de vérifier que vous êtes médicalement apte au poste de travail que vous allez occuper et de proposer, si besoin, des adaptations ou une affectation sur un autre poste.

La possibilité de solliciter une visite avec le médecin du travail

Que vous soyez en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, vous pouvez solliciter une visite avec le médecin du travail à tout moment :

  • si un problème de santé vient perturber votre travail ;
  • si votre travail a des conséquences sur votre santé ;
  • si vous avez eu un arrêt de travail et que vous avez besoin d’être aidé pour la reprise.

Les droits et les devoirs des apprentis

Les droits

  • Les apprentis perçoivent une rémunération
  • Les apprentis bénéficient d’une couverture sociale : sont affiliés au régime de protection sociale dont dépend leur employeur, bénéficient des congés maladie et de maternité/paternité…
  • Les apprentis ont droit aux congés payés : soit 5 semaines par an auxquelles s’ajoutent 5 jours de congés supplémentaires pour préparer les examens
  • Les apprentis ont droit à une période d’essai de 45 jours au moment de leur embauche
  • Les apprentis bénéficient d’un examen médical dans les deux mois qui suivent leur embauche
  • Les apprentis peuvent participer aux élections professionnelles de l’entreprise (si vous remplissez les conditions d’électorat et d’éligibilité)
  • Le statut d’apprenti donne droit à : une carte nationale d’apprenti (ou carte étudiant des métiers) qui donne accès à de nombreux avantages et réductions et une exonération d’impôts sur le revenu si votre salaire ne dépasse pas le Smic annuel

Les devoirs

Les apprentis s’engagent à :

  • Assister aux cours dispensés au sein de l’organisme de formation
  • Etre présent chez l’employeur et à respecter les horaires de travail qui figurent dans le contrat
  • Effectuer les travaux qui sont confiés par l’employeur
  • Respecter les règlements intérieurs, les consignes et le matériel, au sein de l’organisme de formation comme chez l’employeur
  • Se présenter aux examens
  • Transmettre au CFA et à l’entreprise les justificatifs nécessaires en cas d’absence